Conférence de Pierre Guinand : Ben oui, il y a des fautes, et alors ?

Pierre nous a fait le 23 octobre 2020 un conférence intéressante avec beaucoup d’exemples d’erreurs, dont nous citons ici le cas du cachet valaisan « PIERRE A VOIR ». Il s’agit d’un cachet rare et saisonnier, qui désigne le site « Pierre Avoi« . L’erreur initiale a été commise par des cartographes, qui ont mal compris le nom local de cette pointe de montagne. Cette erreur a été reprise lors de la convection du cachet postal.

Cachet saisonnier « PIERRE A VOIR » du 1er août 1913

La Pierre Avoi est située au sud de Saxon. Dominant la vallée du Rhône et Martigny, elle est constituée d’une dent rocheuse distincte de la crête et orientée vers le nord-ouest. Le sommet est accessible par le côté sud-est aux randonneurs non sujets au vertige grâce à des équipements (échelles, chaînes). Au sommet, se trouvent un cairn et une croix de bois.

Le nom « Pierre A Voir » n’est pas très ancien (environ une centaine d’années). Etymologiquement, la montagne surplombant le village de Saxon s’appelle « Pierre Avoi » ; Avoi provenant du patois, qui signifie « aigu, pointu ».

Selon la commune de Saxon, intéressé au développement du tourisme, les deux termes sont corrects. En cartophilie on trouve sur les cartes postales fréquemment les deux expressions.Sur une aïre d’autoroute le nom « Pierre Avoi » est stipulé correctement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.