Les premiers cachets postaux vaudoises

Article  de Daniel Wenger avec la collaboration de Bernard Matthey

Au XVII siècle apparaissent les premières marques postales manuscrites, par ex. 1662 Nyon  ou 1724 de Rolle.

Le service postal était depuis 1675 dans les mains des Fischer. Le pays de Vaud faisait alors partie du Canton de Berne.

1706 Lettre de Orbe à Berne, taxe 4 Kreutzer

1706 Lettre de Orbe à Berne, taxe 4 Kreutzer, coll. B.Matthey

Le traité postal entre le canton de Berne et la France du 8 juin 1786, prescrit que chaque lettre qu’on se remettra de part et d’autre sera timbré du nom de la ville d’où elle aura être écrite, soit de France, soit de Suisse, pour pouvoir plus facilement assoir la taxe des dites lettres.

Pour cette raison on trouve des cachets surtout sur des lettres internationales et les cachets datant d’avant 1786 sont très rares.  Et pourtant elles existent.

La plus ancienne connue est une lettre de NYON de 1779,  de Nyon à Genève, qui était à l’époque une ville indépendante.

1779 Nyon_Genève par barque 2K 11février

1779 Nyon_Genève par barque 2K 11février, coll. B.Matthey

L’existence d’une lettre avec cachet de cette date est souvent jugé improbable,  raison pour laquelle la présentation du contenu de la lettre est adéquate.

Contenu de la lettre du 11 février 1779 expédié de Nyon par barque à Genève

Contenu de la lettre du 11 février 1779 expédié de Nyon par barque à Genève

La lettre annonce un transport par bateau.  Il est plus facile d’envoyer de la marchandise par barque en évitant de passer par le territoire français.  Le cachet correspond au cachet Winkler no 82 et LNV no 14  RRR , mais est nettement plus vieux 8ans avant 1786 , que la date mentionnée dans des ouvrages de référence.

Une deuxième lettre est une lettre de 1782 d’AVENCHEs adressé à Paris.  LNV mentionne cette lettre dans son étude sur les cachets pré philatéliques avec le no 5 correctement par contre  Richard Schäfer mentionne dans son ouvrage plus récent une date erronée de 1792 comme première date pour ce cachet.

1782 lettre du 4 février 1782 de Avenches à Paris

lettre du 4 février 1782 d’ Avenches à Paris, collection B.Matthey

 

Les autres premiers cachets vaudois connus sont :

20.03.1786     MORGES                               Wi Nr 76      LNV Nr,11     Schäfer Band II  nr 35

24.11.1786     VEVAY (avec a)                    Wi Nr.104  LNV Nr.22    Schäfer rr. 56

27.12.1786     LAUSANE (avec un N)       Wi Nr. 41   LNV Nr.1       Schäfer nr 32

31.12.1786     PAYERNE                                                       LNV 18a         Schäfer nr 48

12.01.1788     MOUDON                             Wi Nr. 78       LNV Nr.12    Schäfer nr 39a

03.01.1789     LUCENS                                Wi Nr. 73      LNV 10           Schäfer nr 34

04.01.1789     ROLLE                                   WiNr. 89        LNV 20          Schäfer nr 52

10.05.1789     YVERDUN (avec u)         WiNr. 106     LNV 27       Schäfer nr.60

1790 Copet_de Celigny à Paris lettre double 30sols

1790 Copet_de Celigny à Paris lettre double 30sols  Collection B.Matthey
Lettre de 1791 de Vevey à Lyon , cachet LNV 23, taxe 12 sols, collection B.Matthey

Lettre de 1791 de Vevey à Lyon , cachet LNV 23, taxe 12 sols, collection B.Matthey

L’utilisation des « nouveaux » cachets postaux n’était pas systématique. Des marques postales manuscrites continuent à être utilisées. Ici un exemple de lettre de 1793 de Vevey (Vevay, Vivis) à Paris.

1793 Vevey_Paris avec marque postale Vevay manuscrite

1793 Vevey_Paris avec marque postale Vevay manuscrite, coll. B.Matthey

 

Bibliographie:

– Handbuch der Schweizer Vorphilatelie 1695-1850 de Jean J.Winkler , Edition 1968

– Jean-J.Winkler   Le service postal au pays de Vaud jusqu’en 1849 et ses marques postales de Jean-J.Winkler , Lausanne 1955

– Liniger, Nagel, Vuille : Les marques postales de la Suisse Romande, Yverdon 1956, complément 1976

– Richard Schäfer, Das Postwesen in der Alten Eidgenossenschaft Anfänge bis 1798, Band II der Schriftenreihe Schweizerische Postgeschichte. (NABA 2000)

 

Tags:

Laisser un commentaire